ElKafil est un utilisateur Libre

Dans ce nouveau billet de la série d’articles sur les utilisateurs Libres, je vous invite à connaître mon ami Abdrahman El Kafil. Après un saut en Algérie avec Omar, aujourd’hui, avec Abdrahman, nous allons faire un saut au Maroc. Faire partie d’une communauté du Libre ça permet de dépasser les frontières.

J’ai connu Abdrahman, comme la majorité des membres de la communauté du Libre, dans l’espace virtuel en suivant, à distance, les activités de la communauté du Libre au Maroc. En 2016, Abdrahman a eu la gentillesse de m’inviter au Maroc pour participer à une conférence autour du Logiciel Libre. La parole est maintenant à Abdrahman :

  1. Bonjour Abdrahman, pour commencer, pourrais-tu en dire un peu plus sur toi ? Comment considères-tu tes connaissances en informatique ?

Je suis directeur d’une Société de Service en Logiciel Libre (SS2L) et vice président de l’Association Marocaine pour la Promotion du Logiciel Libre (AMP2L). J’ai environ 20 années d’expérience en IT et possède une quinzaine de certifications professionnelles mais comme tu sais dans ce domaine on est un perpétuel étudiant.

  1. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?

J’utilise un PC depuis 1996 environ, j’ai commencé en administration système et suis actuellement consultant ERP.

  1. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autre chose que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?

Depuis 2001 quand j’ai eu l’occasion de travailler avec des collègues qui utilisait Linux.

  1. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation Libre ?

Car je maîtrise mieux ce qui se passe dans mon PC, et aussi car je manipule des applications qui fonctionnent mieux sous Linux.

  1. Comment s’est passé ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?

C’est une migration à 360 degrés de SAP et Windows vers OpenERP et Linux et comme je dois manipuler plusieurs versions de OpenERP devenu Odoo, ce qui est plus facile sous Linux.

  1. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton nouveau système ?

Je ne regrette rien de l’environnement Windows avec tous ses problèmes de spam etc.

  1. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?

Oui pour tout usage je trouve toujours une application Linux qui me satisfait.

  1. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?

En fait de part mon contact avec les clients, beaucoup d’entre eux sont passé d’eux même à Linux car il ne connaissait pas que Linux était aussi stable et sécurisé et aussi lors de conférences sur le Libre dans les universités marocaines.

  1. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?
Pas de réponse, mais si tu change système d’exploitation avec le logiciel libre , il y aurais des choses à dire
  1. Pourrais-tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et/ou distributions qui sont passés entre tes mains ?
  • Debian 8/10
  • Ubuntu 9/10
  • Windows 5/10
  1. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?

elkafil desktop

elacheche est un utilisateur Libre

Il y a quelques années, déjà !, j’ai publié une série d’articles dans les quels je donne l’occasion aux membres de la communauté de logiciels libres tunisienne et des amis libristes de se présenter et de parler de leur relation avec les logiciels libres. Depuis, d’autres membres sont apparus et ont marqué leur présence. C’est ainsi que j’ai pensé à relancer cette série d’articles et de même dépoussiérer mon blog laissé à l’abondant.

Le premier article de la première série était réservé à Karim, l’un des fondateurs de la communauté Ubuntu Tunisie. Alors, c’est avec la même communauté que je relance la deuxième série, et ça sera avec Anis El Achèche – aka elacheche – qui est actuellement le LoCo Team contact de la communauté Ubuntu Tunisie.

  1. Bonjour elacheche, pour commencer, pourrais-tu en dire un peu plus sur toi ? Comment considères-tu tes connaissances en informatique ?

Bonjour, je suis Anis El Achèche, membre et contributeur dans la communauté Ubuntu-tn ainsi que d’autre communautés comme OpenTunisia, je fais partie de la « Ubuntu Membership Board » l’équipe qui vérifie et valide les demandes d’adhésion au « Ubuntu Members ». La communauté c’est aussi ma 2éme famille, c’est là où j’ai rencontré plusieurs personnes qui ont changé ma vie, nizarus, Neo31, Geekette86, GoldenScorp, BilGa, LunaPersa qui est devenue ma femme, ainsi que plusieurs autres…
D’autre part je suis un administrateur système, j’essaie d’apprendre des nouvelles technologies autour du Libre et Open Source, et d’être parmi les sudoers.

  1. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?

Mes premiers pas avec les ordinateurs datent de 2001/2002 lorsque mes parents ont acheté notre premier ordinateur de bureau, c’était un Fujitsu Siemens équipé d’un P4 (1 core), mais, j’ai vraiment commencé à l’utiliser convenablement en 2005/2006 lorsque j’ai choisi la nouvelle branche « Technologie de l’Informatique » comme « spécialité ».

Aujourd’hui j’utilise mes ordinateurs pour naviguer sur Internet, communiquer, contribuer aux communautés/projets Libres et administrer d’autre machines…

  1. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autre chose que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?

Je pense que j’ai vu le Tux et le mot Linux pour la première fois dans le livre Informatique de la 2éme année Technologies de l’Informatique. Une année après, en avril 2007, durant le cours des Réseaux et Systèmes d’Exploitation j’ai fait ma première installation Linux, c’était la distribution Mandrake 10.1. Après j’ai essayé plusieurs distributions, je dois peut-être raconter mon histoire un jour dans mon blog. Bref, en Septembre 2009 j’ai décidé de migrer à 100% vers Ubuntu car après une année d’utilisation sur mon ordinateur portable, je ne pouvais plus supporter le comportement de Windows Vista.

  1. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation Libre ?

Car tout simplement j’ai la liberté de choisir quoi utiliser, car le système d’exploitation est libre j’ai le choix entre plusieurs distributions. D’autre part, il y a la sécurité, la fiabilité et la stabilité, sans oublier que le système d’exploitation reste personnalisable, et on peut l’optimiser selon nos besoins et notre matériel.

  1. Comment s’est passé ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?

Je n’ai pas eu des problèmes lors de la migration, seulement une « Incompatibilité » entre mon nouveau système, et le système utilisé dans nos universités. La virtualisation m’a aidé à résoudre ce petit problème.

  1. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton nouveau système ?

« Non, rien de rien, non, je ne regrette rien » 😉

  1. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?

Oui, avec le temps, on comprend plus nos besoins, et comment trouver les bons logiciels pour les tester, et pourquoi pas, les améliorer en y contribuant.

  1. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?

Grâce à Ubuntu-tn et ses membres j’ai appris comment promouvoir l’utilisation des logiciels libres. J’ai assisté et aidé dans plusieurs « Ubuntu Install Party » depuis que j’ai commencé a contribué à la communauté. Aujourd’hui, j’ai que des systèmes libres chez moi, mes parents, mes sœurs, mon frère, même ma tante utilise Ubuntu.

  1. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?

Je souhaite, qu’un jour, notre gouvernement décide de migrer vers les logiciels libres, que nous aurons plus de contributeurs tunisiens, et que l’utilisation de GNU/Linux comme système pour PC de bureau dépasse un jour le 1%… Je rigole, on a déjà dépassé ça depuis des mois, vérifiez 😉

  1. Pourrais-tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et/ou distributions qui sont passés entre tes mains ?

Pour des années j’ai principalement utilisé Ubuntu je ne pense pas que je peux donner des notes à Ubuntu ou aux autres distributions. Je me souviens plus quand j’ai formaté mon ordinateur portable pour la dernière fois (2009 ou 2010 ? je ne sais pas…), par contre j’ai migré mon Ubuntu vers plusieurs goûts, j’ai installé et utiliser d’autres distributions dans des machines virtuelles. Je suis aussi un SysAdmin, je peux peut-être partager mes avis sur les différents systèmes/distributions que j’ai testé :

  • Ubuntu Unity : User-friendly, élégant, avec le temps Unity commence à avoir des problèmes, des freezes… (même comportement que OS X xD).
  • {X, L, MATE}ubuntu : Léger, rapide, stable et élégant…
  • Debian, CentOS, FreeBSD : Puissant, le bon choix pour un serveur…
  • Gentoo, ArchLinux : Parfait pour apprendre, parfait pour les minimalistes…
  1. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?

J’utilise plusieurs bureaux (9 exactement). Voilà l’un des bureaux que j’utilise sur l’ordinateur de travail.
elacheche desktop

Zied est un utilisateur libre

Retour à la série de présentation de quelques membres de la communauté du libre en Tunisie et cette fois j’ai le plaisir de vous présenter Zied aka darkwise

  1. Bonjour, pour commencer, pourrais tu m’en dire un peu plus sur toi ? Comment considères tu tes connaissances en informatique ?
  2. Bonjour, Je me présente (c’est assez embarrassant), je suis Zied ABID, je suis ingénieur et je prépare une thèse dans le domaine de l’informatique ubiquitaire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ubiquitaire) à l’institut TELECOM SudParis en France. Mais avant tout, je suis un tunisien qui aime son pays et j’espère contribuer à la construction de la nouvelle Tunisie.
    Si je compare les nombreuses technologies dont je connais juste le nom, avec celle que je utilise aisément, je dirais que je suis débutant et je suis toujours entrain d’apprendre.

  3. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?
  4. J’ai utilisé un ordinateur pour la première fois dans un club d’enfants à Rades (نادي الأطفال برادس), c’était ma première rencontre avec la console avant même parler français. À l’époque, on devait mettre une disquette “système” pour que l’ordinateur démarre ensuite mettre la disquette de jeux. C’était la belle époque de Prince of Persia, PacMan ou encore Moktar …
    Mon utilisation principale d’un ordinateur est pour le travail : navigation pour la recherche d’articles, l’écriture de documents et des présentations avec LaTeX, mais également du développement logiciel (http://picoforge.int-evry.fr/projects/svn/cosmos/).
    L’utilisation personnelle est un peu différente, j’utilise l’ordinateur pour suivre l’actualité et essayer de faire une veille technologique essentiellement dans le libre mais dans le domaine de l’informatique seulement (http://en.wikipedia.org/wiki/Diy) ou pour lire un peu (http://www.gutenberg.org/wiki/Main_Page).
    Quand je le peux, j’essaye de mettre une pierre dans l’édifice du monde du logiciel libre, par exemple, essayer de mettre en place des espaces de collaborations pour la communauté tunisienne de utilisateurs des logiciels libres (http://planet.cullt.org, http://forum.cullt.org, http://paste.cullt.org, etc.) ou comme les petites améliorations dans les logiciels que j’utilise (https://github.com/darkwise/snipmate.vim, http://sourceforge.net/tracker/?func=detail&aid=3003661&group_id=103576&atid=638734).

  5. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autres choses que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?
  6. Comme je disais ultérieurement, windows n’était pas le premier système que j’ai eu sous la main (et heureusement pas le dernier). J’ai rencontré DOS, après Mac OS (sur un vieux mac, d’ailleurs, je ne sais pas s’il s’appelle Mac OS …) et après windows pour finir avec Linux il y a quelques années maintenant.
    Par contre, je me souviens bien de la première fois, dont on m’a parlé de Linux, c’était à L’AJST (Association Jeunes et Sciences). J’ai vu une Red Hat et on m’a parlé d’une certaine Debian. J’ai attendu mon premier ordinateur pour tester une Linux mais malheureusement, mon matériel était plein d’anomalies (non, non rien à voir avec l’histoire de compatibilité matérielle, c’était vraiment des anomalies…). Après des années, c’est mon ami Mehdi (http://raphaelhertzog.com/2010/12/23/people-behind-debian-mehdi-dogguy-release-assistant/ actuellement développeur Debian et faisant partie de l’équipe Realese) qui m’a encouragé et m’a donné un coup de pousse pour installer une Linux. J’ai trouvé également un bon environnement dans le le club logiciel libre à la Faculté des Sciences de Tunis (http://cllfst.tuxfamily.org/) notamment avec le contact avec les fondateurs comme Nizar Tlili et feu Hatem Shell (الله يرحمه).

  7. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation libre ?
  8. J’ai tellement de raisons qui me laissent inséparable de mon système que je ne puisse pas, à mon avis, les citer toutes… Bon je vais essayer rapidement :
    – La maitrise du système çà n’a pas de prix: utiliser seulement 10 Mo de RAM pour avoir un serveur de mail, un serveur web qui héberge les différents services de la famille (pages persos, blogs, photos de famille, liste des courses…), serveur de fichier privé, se connecter à IRC à tout moment… Tout çà dans une petite boite de sardine (http://en.wikipedia.org/wiki/SheevaPlug).
    – Automatisation des tâches : il n’y a rien de plus amusant que “spammer” un ami avec un mail toute les heures automatiquement pour lui rappeler de ramener le livre que tu lui as prêté.
    – Avoir le choix : avec un système libre, on a une infinité de choix de logiciels et d’environnements de travail. En commençant par l’environnement de bureau à l’éditeur de texte en passant par le logiciel qui permet de twitter depuis la console.
    – Pas de malware ou de cheval de Troie. Au pire un Easter egg (http://fr.wikipedia.org/wiki/Easter_egg)
    – Le gestionnaire de paquet !!! Grâce à ce chef d’œuvre, mon ordinateur tourne sur le même système depuis 2008. Après 2 updates majeures (passage à Lenny puis Wheezy), le comportement du système est comme le premier jour de l’installation.

  9. Comment s’est passée ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?
  10. Je pense que ma migration était relativement lente, car à l’époque, j’avais pas une connexion permanente à internet, ce qui est un facteur non négligeable pour faire une migration, ne serait ce que pour trouver de l’aide.
    Pour les fonctionnalités du système, à vrai dire, j’en découvre tout le temps. Je suis toujours entrain d’apprendre. Mais ceux qui me paressent les plus pertinentes sont : les bureaux multiples, le gestionnaire de paquets, le gestionnaire de versions (pour versionner les fichiers locaux car le versionning sur un serveur est possible sous windows), un éditeur de texte hors de commun, les permissions d’accès aux fichiers, les liens symboliques, le telling (la gestion d’organisation des positions des fenêtres), et même le fait de scroller sans devoir cliquer sur la fenêtre …

  11. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton système ?
  12. Rien, Dieu merci, vraiment rien.

  13. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?
  14. Ha oui, et comment, j’ai même le luxe de ne pas se limiter à un seul logiciel pour une fonctionnalité donnée, c’est surtout s’adapter avec le matériel qu’on a sous la main ou avoir une utilisation différente qui privilégie une fonctionnalité sur une autre. Par exemple j’utilise Midori comme navigateur rapide et léger, Firefox pour se connecter aux forums et les sites communautaires pour la gestions de mots de passe et la synchronisation des bookmarks, elinks pour une connexion en mode console (surtout si c’est une connexion à travers une machine distante).
    Malheureusement, pas tous les utilisateurs sont dans mon cas. J’espère qu’il y aura de plus en plus de projets libres qui leur fournissent leurs besoins sur leur système libres.

  15. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?
  16. Oui bien sûr, mais je ne le fait plus. Car, tous mes amis sont soit sous Linux (et sont rester mes amis), soit il en le sont plus 😀

  17. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?
  18. Je souhaite :

    * Que de plus en plus d’utilisateurs contribuent à rendre le système meilleur ne serait se que par un envoie d’un simple mail de remerciement pour les développeurs. Vous n’imaginez pas l’impact du remerciement sur eux.

    * Les systèmes libres soient l’une des alternatives pour aider la Tunisie à évoluer.

    * Voir plus de contributeurs tunisiens dans le développement des solutions libres et surtout des solutions pour la Tunisie. Maintenant, on n’a plus le prétexte du “je ne sais pas dans quels domaine contribuer”, il y a tellement de choses à faire …

  19. Pourrais tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et / ou distributions qui sont passées entre tes mains ?
  20. Je ne pense pas avoir la connaissance suffisante pour pouvoir comparer les systèmes, ni l’objectivité pour comparer les distributions. Tout ce que je peux dire est que j’ai utilisé Fedora en milieu professionnel, Ubuntu sur ma machine personnel et que maintenant je suis sous Debian dans les
    deux. J’ai migré d’ubuntu à Debian parce que l’évolution de la distribution est plus compatible avec mes besoins.

  21. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?
  22. Avec plaisir, voici les captures de mes 2 écrans.

    Premier écran.Deuxième écran.

Oix est un utilisateur libre

Aujourd’hui, et pour la première fois dans cette série de billets sur les utilisateurs libres, je quitte la communauté Tunisienne pour vous présenter un ami de la communauté voisine, j’ai cité la communauté Algérienne. Il s’agit de Omar Oix que j’ai eu le plaisir de connaitre grâce au projet Move Your Tux/Gnu où, comme moi en Tunisie, il a assuré l’accueil du GNU sur le sol algérien.

  1. Bonjour Oix, pour commencer, pourrais tu m’en dire un peu plus sur toi ? Comment considères tu tes connaissances en informatique ?
  2. Bonjour, je m’appel Omar, je suis algérien, optimiste à plein temps, étudiant en audio-visuel durant les temps pas libre, j’ai 24 ans, et en informatique, d’habitude je répond que je suis nul et que j’en suis juste au niveau d’apprendre à utiliser la souris, et que le clavier c’est dans un mois que je commence … plus sérieusement, je dirais que je suis amateur (vu mon manque d’expérience en programmation) mais peut-être bien calé en ce qui concerne la théorie et l’utilisation de l’outil informatique autant que tel.

  3. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?
  4. J’utilise un ordinateur depuis mes 11 ans, je me rappel, c’était un Macintosh, mon père étant un excellent infographe, il avait besoin d’un ordinateur pour ses travaux, j’ai beaucoup appris grâce à lui d’ailleurs.

  5. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autres choses que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?
  6. Le premier système que j’ai utilisé était un Mac, ce n’était donc pas Windows, après ça, dans les films, je voyais tout le temps des informaticiens qui travaillaient sur des systèmes qui ne ressemblaient absolument pas à Windows, ils travaillaient en ligne de commande, et ça me fascinait, je me disais que ce genre de système doivent surement exister et qu’il n’y avait pas que Windows dans lequel je me sentait confinait qui existait, étant gamin, je rêvais qu’une fois grand je ne serais plus entrain d’utiliser Windows, et ça s’est réalisé 🙂

  7. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation libre ?
  8. Parce que j’aime la philosophie, au début quand je me suis mis au GNU/Linux, l’idée de communauté et de partage restait vague et floue pour moi, tout me semblais bizarre; et au fur et à mesure, j’y ai découvert des gens merveilleux, plein d’humour et de génie, tous volontaires, tous engagés à défendre une idée, une philosophie, un bien commun, tous dévoués à son amélioration, les systèmes GNU/Linux sont très riche, au bout d’un certain moment, j’ai découvert que c’est ce qu’utilise les plus gros professionnels mondiaux dans le domaine où je suis, l’audio-visuel, tout Hollywood utilise du GNU/Linux, elle n’utilise peut-être pas de logiciels libres dessus, mais l’OS reste celui que j’utilise quotidiennement.

  9. Comment s’est passée ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?
  10. Ma migration était hésitante, je recevais des CD d’ubuntu depuis la Drapper, je les essayais à chaque fois, mais je n’avais jamais eu le courage de franchir le pas, puis un jour, un virus vint me supprimer toute ma musique (outil primordial et essentiel pour moi durant l’utilisation d’un PC), j’ai faillis perdre la tête, et là j’ai pris le CD de Fiesty (la 7.04), j’ai cherché une documentation, et je l’ai installé en dual-boot, j’ai mis quelques fichiers musicaux dans mon /home, et j’ai redémarré mon PC (pour voir si le virus pouvait affecté Ubuntu car je n’arrivais pas à le supprimer de windows), je n’ai pas utiliser le PC une semaine juste pour voir si les virus de Windows peuvent l’affecter ou pas, quand j’ai vu que ce n’était pas le cas, j’ai commencé à l’utiliser.
    Ce que j’y ai découvert et dont je ne sais plus me passer, les bureaux multiples, et les terminaux multiples (très pratique en cas de freez sur XOrg), la non-nécessité de la souris, c’est très intuitif et pratique à utiliser, le terminal, Wanda (envoyez moi subir un test psychiatrique si vous voulez :p), l’ergonomie de Gnome, mais le plus important, le fait de ne plus être obligé de redémarrer et de réinstaller à chaque fois qu’on a un bug !

  11. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton système ?
  12. Il y a une histoire vraie, que je raconte souvent, c’est que quand j’ai commencé à utiliser Ubuntu, j’ai passé 9 mois sans bugs ni frizz, j’ai ressenti un véritable manque ! je suis allé dans un cyber-cafe, et je me suis mis à ouvrir des fenêtres d’IE, j’en ai ouvert tellement que j’ai eu un BSOD, ça m’a soulagé!
    Sinon, au début je me plaignais un peu comme tout le monde à cause du fait que les applications manquaient, mais en m’aventurant j’ai vu le pouvoir des alternatives, et qu’il y avait tout ce dont j’avais besoin.

  13. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?
  14. Au début non, certains restent compliquer à trouver, et d’autres non-disponibles (comme Smoke pour les Debian-based), et ça ça me manque pour réellement travailler comme je le souhaite de façon optimale. (mais bon, Smoke n’est disponible que pour Mac ou GNU/Linix, et la conversion des RPM ne marche pas 🙁 )

  15. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?
  16. Oooh que oui ! j’en en parle tout le temps, mes amis me surnomme même Ubuntu, je crois que je suis d’accord avec Neo, j’ai plus fait de la propagande que du marketing ! Je tiens tant à faire partager que je n’hésite pas, et c’était d’autant plus fort que je ne suis pas seul, j’ai un cousin qui lui aussi est très porté sur le libre.
    On essayait de convaincre les gens d’installer un OS libre, et à chaque fois qu’on réussissait, on installait nous même l’OS, et on en a installé, une tonne d’installation, et je me rappel qu’une fois, je suis allé à la cité universitaire pour une nième installation, et là un bonhomme me raconte qu’il s’est chamaillé avec d’autres gens parce que des gens lui disait qu’il y avait un gars très fort en GNU/Linux, et lui leur disait que c’est Omar (moi) le plus fort en GNU/Linux, il s’est avéré que l’autre personne sur laquelle ils parlaient n’était personne d’autres que mon cousin!

  17. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?
  18. Ba que el HURD soit enfin en stable, et les deux autres on verra après.

  19. Pourrais tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et / ou distributions qui sont passées entre tes mains ?
  20. Debian Lenny 9/10
    Ubuntu 7,5/10
    OpenSuse 7/10
    SuSE Entreprise 6,5/10
    Fedora Core 4 7/10
    Slitaz 8/10
    – sur machines virtuels :
    Gentoo 7/10
    FreeBSD 7/10 (je dois les essayer en dur pas en virtuel)

  21. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?

Habib est un utilisateur libre

Après une longue absence, je reprends cette série de billets réservée aux utilisateurs libres. Cette fois, je vous invite donc à faire connaissance avec Habib :

  1. Bonjour Habib, pour commencer, pourrais tu m’en dire un peu plus sur toi ? Comment considères tu tes connaissances en informatique ?
  2. Merci de m’avoir soumis cette interview, je me présente, je m’appelle Habib M’henni, j’ai 33 ans et actuellement, j’occupe le poste de technologue à l’Iset de Nabeul et plus précisément au département génie civil.
    Dès le début de mes études universitaires (fin des années 90) j’avais un penchant vers l’univers informatique, au vue des progrès et facilités immenses qu’il amène à tout domaine et en particulier -pour ma part- au génie civil. Donc répondant à votre question à propos de mes connaissances en informatique, elles sont assez pour pouvoir manipuler les applications voire programmer quelques lignes de code ;).

  3. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?
  4. J’utilise l’ordinateur depuis que j’en ai acheté un (un 486, de 500 Mio de DD), en 1997 au cours de ma troisième année à l’École supérieure des sciences et techniques de Tunis, bien sûr j’ai manipulé le clavier et la souris auparavant, au cours des séances d’informatique.
    Quant à mon utilisation principale, c’est le DAO et la CAO, aussi je fais le traitement de mes cours et internet (contributions dans Wikipédia).

  5. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autres choses que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?
  6. C’est un ami qui m’expliquait un jour (années 90) qu’il faisait ses recherches sur Linux, un OS autre que Windows, où il fallait configurer manuellement son poste (c’est ce que j’ai retenu à ce moment là).

  7. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation libre ?
  8. Tout d’abord c’est par principe, je n’aime pas le piratage et compagnie. Ensuite je me sens vraiment plus libre et désenchainé en utilisant un système et des applications libres. je me sens, investi dans un projet à l’échelle mondiale et c’est vraiment formidable. Un autre détail, j’ai un vieux hp compaq nx9030 de 2004, je l’aurais vraisemblablement jeté par la fenêtre depuis des années, heureusement qu’il y avait Ubuntu ;).

  9. Comment s’est passée ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?
  10. Ma migration a pris un certain moment pour faire surface, j’utilisais dans le passé, WinEdt pour l’édition des documents avec LaTeX, mais en regardant les sites et les documentations de ce fabuleux langage, on a fortement recommandé de l’utiliser sur Linux. En plus j’ai téléchargé OpenOffice.org et peu à peu j’ai commencé à éliminer les logiciels propriétaires de mon XP… Il ne restait que franchir le pas et faire sauter ce-dernier. J’ai téléchargé le Live CD de Ubuntu 9.04 et j’ai commandé un CD depuis Ship it et deux semaines après j’ai reçu mon premier CD Ubuntu 9.10. C’était un peu difficile avec le nouveau concept pour moi, mais je n’étais pas seul, il y avait plein de documentations et de forums qui m’ont énormément aidé.
    Tant de découvertes m’ont agréablement surpris mais la plus surprenante est l’univers du DAO en particulier Inkscape et Gimp, depuis, à chaque démarrage ce sont les applications dont je ne peux m’en passer.

  11. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton système ?
  12. Je regrette les bon vieux virus 😉 Plus sérieusement, dans le génie civil, presque toutes les applications disponibles (qui sont propriétaires) ne fonctionnent que sur Windows et ce n’est qu’à ce détail que j’ai malheureusement laissé une partition XP (originale) sur mon DD.

  13. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?
  14. Voire plus… je trouve ce que je cherche et parfois plus.

  15. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?
  16. Auprès de mes étudiants, collègues, et amis, je ne perds pas une seconde sans promouvoir le libre en général (même sur mes blogs).

  17. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?
  18. 1. Encore de la vitesse,
    2. Plus de robustesse,
    3. Plus de compatibilités.

  19. Pourrais tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et / ou distributions qui sont passées entre tes mains ?
  20. Personnellement je n’ai eu entre les mains que deux systèmes :
    1. Ubuntu : 8,5 / 10
    2. Windows XP : 5 /10

  21. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?
  22. Oui volontiers, et c’est moi qui l’ai faite !

Capture_Habib_Mhenni

RIP Hatem…


Hatem S'hel

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons que notre cher ami Hatem S’hel nous a quitté jeudi dernier (17/06/2010) suite à un long combat avec la maladie. Hatem est un des membres fondateurs de notre LoCo et un fervent défenseur des logiciels libres en Tunisie.

A mon nom et au nom de tous les membres de notre communauté nous adressons nous sincères condoléances à toute sa famille.

Plus d’infos à propos de Hatem : Son Blog et son interview.

It is with great sadness that we learned that our dear friend Hatem S’hel died last Thursday (06/17/2010) after a long battle with illness. Hatem be a founding member of our LoCo and a strong supporter of free software in Tunisia.

On my behalf and on behalf of all members of our community we extend our sincere condolences to his family.

More about Hatem : His Blog and an his interview.

Ali est un utilisateur libre

    Après quelques billets réservés à des utilisateurs expérimentés dans le monde de ubuntu ou du libre en général, voici un billet réservé à un utilisateur débutant avec ubuntu. Mon collègue Ali est venu me voir un jour d’avril 2008 pour me dire qu’il vient de s’offrir un nouveau PC portable, mais que le système d’exploitation fournit avec (vista), l’empêche de travailler convenablement et lui cause beaucoup de soucis. Il m’a demandé si c’est possible de lui installer l’ancienne version de windows (XP) et surtout de lui installer un très bon antivirus. Alors, et avec un peut d’humour j’ai répondu :
    – Moi : “Que dis tu si je t’installe un système imperméable aux virus ?”
    – Ali : “Ah !! c’est ça ton Linux ???”
    – Moi : “Oui”.
    et après une courte présentation du système, ces possibilités et surtout son esprit communautaire.
    – Ali : “Tu veux dire qu’avec ce système je serais indépendant de Bill, et de Windows ?”
    – Moi : “Oui :-))”
    – Ali : “Alors installe le tout de suite”.
    Voici donc son témoignage après une année de liberté.

  1. Bonjour Ali, pour commencer, pourrais tu m’en dire un peu plus sur toi ? Comment considères tu tes connaissances en informatique ?
  2. Moyennes.

  3. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?
  4. Depuis 20 ans. traitement de texte et machine d’acquisition de signaux (interfacage avec des appareils de mesures).

  5. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autres choses que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?
  6. En avoir un ras-le bol de Microsoft (virus et Co.) mais surtout grâce au contact avec un copin Nizar.

  7. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation libre ?
  8. Il est en accord avec mes principes : La notion commerciale est complètement absente d’un tel système. Sa “philosophie” est basée sur le partage des connaissances: On a l’impression d’être “tout simplement aidé” par un tel système quand on est en difficulté.

  9. Comment s’est passée ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?
  10. Le passage à ce système s’est effectué sans aucun problème avec l’aide d’une personne professionnelle. Sans elle, je suis certain de rencontrer beaucoup de difficultés. Sont-elles dues à mes connaissances rudimentaires en informatique (et surtout mon impatience) ou à la complexité des opérations ?

  11. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton système ?
  12. Différentes applications : surtout l’adaptation de certains logiciels (Origin, traitement d’images). Il faudra faire appel à des connaisseurs !!!

  13. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?
  14. A vrai dire, je n’ai pas essayé de chercher mais j’ai surtout recours à des logiciels que je connais déjà. C’est peut être ça l’erreur ou la réponse à la difficulté mentionnée ci-dessus.

  15. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?
  16. Oui, souvent.

  17. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?
  18. 1- Le voir chez le plus d’utilisateurs d’informatique.
    2- Le maîtraiser mieux, donc pouvoir suivre une formation dessus.
    3- Initier et pousser les jeunes à l’utiliser.

  19. Pourrais tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et / ou distributions qui sont passées entre tes mains ?
  20. Ubuntu : 8 (grâce à sa philosophie et à cause de ces difficultés).
    Microsoft : 5 (grâce à la facilité d’utilisation et à cause de la dépendance engendrée).

  21. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?
  22. Non, il faudrait aller sur outils accessibilité etc… !!!!

Alaya est un utilisateur libre

Dans la continuité de mes billets réservés aux membres de notre équipe locale Tunisienne, aujourd’hui c’est avec plaisir que je donne la parole à mon collègue et ami Alaya. Alaya occupe le poste d’adjoint au groupe secrétariat de notre LoCo, c’est à lui que revient la lourde charge de préparer nos réunions mensuelles et de publier leurs PV. Voici donc son interview.

  1. Bonjour Alaya, pour commencer, pourrais tu m’en dire un peu plus sur toi ? Comment considères tu tes connaissances en informatique ?
  2. Bonjour, je suis Zied ALAYA, un ingénieur en informatique. Actuellement je suis un ingénieur formateur à ESPRIT (une école supérieure privée à Tunis) et je suis l’administrateur de la plateforme de l’enseignement à distance Moodle. Je fais aussi parti de département R&D (Recherche et Développement) piloter par M. Farouk KAMMOUN.
    Concernant mes connaissances en informatique, à chaque fois que je lis un article technique/scientifique je me dis je suis (et je resterais) un débutant.

  3. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?
  4. Depuis 2001. Avant c’était pour les études et quelques films, jeux, … . Depuis quelques années je ne trouve plus du temps que pour : lire / écrire des mails, éditer quelques documents, recherche internet et programmation. C’est rare que je trouve le temps pour autre chose déjà.

  5. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autres choses que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?
  6. En 2002, mon binôme a acheté un ordinateur Fujitsu Siemens. Avec le PC il y avait un CD live SuSe que j’ai testé. Une année plus tard j’ai installé SuSe (version 7 si ma mémoire est bonne) car c’était la version disponible dans notre salle travaux pratiques (TP). Dans le temps, l’installation se passe sans problèmes en mode graphique mais à l’ouverture de la session: pas de graphique. J’étais obligé de faire mes TP en mode console. J’ai cherché une solution à ce problème, ce qui m’a fait apprendre pas mal de choses.

  7. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation libre ?
  8. Utilisé des logiciels libres dépasse pour moi la discussion de légale vs craqué ou payant vs gratuit. J’utilise un système d’exploitation Libre car c’est un choix stratégique pour le futur: nous utiliserons un système de bonne qualité + gratuit (des dizaines de millions de Dollars au niveau de pays seront gagné et investi en locale) + technologies ouvertes : nous sommes aujourd’hui des consommateurs, demain on passera au stade de producteur. Quand ce jours viendra, on passera des années pour rattraper notre retard, mais avec les logiciels libres on passera beaucoup moins.

  9. Comment s’est passée ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?
  10. Ça c’est passé sur 2 ans. Je n’étais pas encadré et je ne trouvais pas de l’aide dans mon entourage. J’ai commencé par des logiciels libres sous Windows : Firefox, Thunderbird et OpenOffice. En faisant des recherches sur ces logiciels j’ai découvert le concept de FOSS et j’ai décidé de passer à Linux.
    Au début j’ai utilisé OpenSuSe, que je trouve une excellente distribution. Le panneau d’administration de SuSe, YaST, est un excellent outils (facile + puissant). Quand j’ai testé Ubuntu j’étais fasciné par le système de mise à jours. Plus tard j’ai décidé de garder Ubuntu car il fourni la même version aux entreprises et aux individus qui ne payent rien.
    Actuellement il y a deux choses dont je ne peut plus m’en passer. La première est le copier coller sous Linux: il suffit de sélectionner le texte et puis faire directement un clique avec le bouton centrale (la molette) de la souris pour coller. Le Ctrl-C Ctrl-V existe aussi mais deux gestes rapides avec la souris sont nettement plus rapides et simples. La deuxième est le nouveau network manager. Avant, pour chaque réseau je dois modifier mon adresse, mon masque, ma passerelle. Aujourd’hui j’ai 4 réseaux différents enregistrés et configurés, il suffit de faire un simple clique pour en choisir un.

  11. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton système ?
  12. Rien. je ne regrette absolument rien. J’ai passé un peut de temps pour trouver les équivalents ou apprendre à mieux maîtriser mon OS mais une fois cette étape passée je suis plus à l’aise sous mon Linux que Windows.
    La compatibilité avec MS Office 2007 est le problème qui pesais lourd. Avec la sortie de OpenOffice 3 ce problème a disparu.

  13. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?
  14. Généralement je ne cherche même pas car ils sont directement disponibles.
    Ce qui me prend parfois un peut de temps c’est la recherche de moyens/logiciels les plus adaptés à mes étudiants.
    Par exemple, pour écrire et tester un programme C ou C++ j’utilise gedit puis la console. Pour mes étudiants j’ai enfin trouvé Geany qui a un bouton pour compiler et un autre pour exécuter. Les étudiants dont je parle ici n’ont pas encore de cours d’initiation à Linux.

  15. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?
  16. Oui. À par mes amis et les conférences que j’ai fais avec la LoCo ubuntu-tn, j’enseigne à ESPRIT et j’utilise fréquemment le vidéo projecteur. La plus part de mes cours ne concerne pas Linux donc mes étudiants viennent souvent pour me demander quelques informations sur mon système.

  17. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?
  18. Je souhaite :
    – Résoudre tout les problèmes de reconnaissance de matériels (drivers).
    – Une norme unifiée entre les bureaux (tq KDE et Gnome) et entre les distributions : ainsi toute application développée pour n’importe quel distribution sous n’importe quel bureau sera directement portable.
    – Voir une communauté tunisienne active autour du noyau Linux.
    Une remarque pour les deux premiers points : il y a des projets en cours autour de ça.

  19. Pourrais tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et / ou distributions qui sont passées entre tes mains ?
  20. Je ne peux pas être objectif dans mon jugement car les différentes distributions que j’ai essayé utilisent des versions différentes de KDE/Gnome ou de noyau. En générale quand on demande mon avis voici ma réponse :
    – Pour un individu : Ubuntu ou Fedora. Knoppix: si c’est pour travailler avec CD Live sans installation.
    – Pour une entreprise : si l’entreprise a de quoi payer je conseille RHEL (Red Hat Entreprise Linux) ou SLES (SuSe Linux Entreprise Server), si non c’est Ubuntu/Debian.
    De façon subjective : je préfère Ubuntu ^^

  21. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?
  22. Bien sûr.


    J’utilise un thème modifié pour mon Ubuntu 8.10
    J’ai suivi ce lien pour y aboutir.